Vins Web

Edition du 20/04/2021
 

Château Layauga-Duboscq

Talent

Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Le Château Layauga-Duboscq, raconte Henri Duboscq, est un vignoble que j’ai acquis en 2005 en m’associant à un chef étoilé propriétaire du restaurant Layauga. C’est pourquoi j’ai ajouté mon nom, c’est ce qui explique le nom Layauga-Duboscq, ensuite j’ai eu l’opportunité d’acheter 7 hectares supplémentaires, soit 12 hectares au total. Pendant les vendanges, les tris des raisins se font au grain à grain. Les vins du Château Layauga-Duboscq sont vinifiés dans des chais ultra modernes dans de petites cuves en bois de 60 hl. L’élevage se fait dans des barriques neuves ou d’un vin de Haut-Marbuzet. Les terroirs de Queyrac et de Gaillan, où sont plantés les vignes sont typiques du Médoc et donnent souvent des vins un peu rustiques, nous ne sommes pas dans les grands crus de Pauillac ou Saint-Estèphe… Je pratique un élevage dans des barriques en rotation sur elles-mêmes, ce qui permet la remise en suspension des lies, comme le font les bourguignons, cela donne des vins ronds et charmeurs. La particularité de ce vin est qu’il n’a pas la puissance des grandes appellations, c’est un vin qui a beaucoup d’élégance, de finesse, suavité, rondeur. L’influence du vinificateur compte évidemment, et l’on retrouve bien le style Henri Duboscq qui plait beaucoup. Ce sont des vins gourmands et fruités qui charment tous les palais. Dans ces terroirs de Médoc où il n’y a pas de graves drainantes, les années de canicule apportent de la prestance, de l’envergure au vin. Les 2015 et 2016 en sont la parfaite illustration.” La qualité des millésimes Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2016 : rondeur, puissance, très bonne structure, souple, parfumé, tout en bouche avec des arômes de fruits cuits et d’épices en finale, chaleureux, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, tanins savoureux. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2015 : belle robe rubis foncé, un vin représentatif de ce grand millésime, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, aux nuances de cassis et de sous-bois au palais, tanins soyeux mais denses, belle garde. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2014 : robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2013 : une réussite, robe pourpre soutenu, un vin parfumé (prune, fraise des bois), séveux, généreux et persistant. À ouvrir sur des magrets de canard. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2012 : bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011 : un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices, tout en rondeur, tout en élégance.

   

Château Layauga-Duboscq

Henri, Bruno et Hugues Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine CRÊT des GARANCHES


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin produit des Brouilly et Côte de Brouilly et cultive avec conviction ses 11,65 ha, Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Depuis plusieurs années, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui rempli son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main pour les Côtes de Brouilly; les Brouilly, eux, le sont à la machine et à la main. Lutte phytosanitaire raisonnée. “Pour Sylvie Dufaitre-Genin, “les ventes se portent en 2020 sur les Côtes de Brouilly 2018 et à partir de juin les Brouilly 2018. Lors des vendanges 2019 la chaleur et la sécheresse nous ont donné une petite récolte (- 60 %), mais d’une qualité suprême, les vins sont puissants, sur le fruit, pas trop alcoolisés, avec un bel équilibre en bouche.” Toujours une référence dans le guide, avec ce Côte-de-Brouilly 2017, médailles d’Or Gamay du Monde et à Mâcon, avec ces senteurs intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre), ferme et parfumé en bouche, aux tanins équilibrés, un vin qui mêle structure et distinction, d’excellente évolution. Le Brouilly cuvée Spéciale 2017,avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, aux nuances de framboise et de poivre, est de bouche dense et persistante, une réussite à savourer sur une vôte de veau à la crème ou un onglet de veau aux échalottes. Quant au Brouilly 2017, mono cépage Gamay noir à jus blanc, vignes de 40 ans en moyenne, il est particulièrement savoureux et finement bouqueté, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, un vin à la fois puissant et souple, et le 2018, dans la lignée, arrive sur le marché.

Sylvie Dufaitre-Genin
495, route du Pavillon de Garanches
69460 Odenas
Téléphone :06 80 00 69 18
Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches
Site personnel : www.cretdesgaranches.fr

Château VOSELLE


“Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. La superficie est de 6 ha. Depuis toujours le désherbant est banni: la destruction des mauvaises herbes se fait mécaniquement par une succession de travaux superficiels de la terre. Nous évitons les labours profonds (comme cela se faisait autrefois) afin de protéger la vie du sol. Aucun apport d’engrais chimiques : nous travaillons uniquement avec un engrais organique utilisable en Agriculture Biologique. Ce dernier favorise avant tout la santé du sol ainsi que la vie qu’il contient (micro-organismes, vers de terre…).  Lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible : développer la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Le dernier cas concret de cette lutte raisonnée est la mise en place de la confusion sexuelle.” “Après une année culturale un peu compliquée, 2019 sauvé par la pluie du 22 septembre, est un millésime prometteur, on attend la suite...” Voilà un très savoureux Lalande-de-Pomerol 2016, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, c’est un vin charnu comme on les aime, de garde. Le 2015, médaille d’Or concours des Vins d’Aquitaine 2017, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, tout en couleur, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé et de griotte, chaleureux, de garde.  Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins d’Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l’humus, associe concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, il est de très bonne garde. Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique. Le 2012, mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale.

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Email : chateau.voselle@orange.fr

Château PEPUSQUE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un vignoble qui s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroir exceptionnel donnant des vins élégants ayant une vivacité, une acidité, remarquées par les connaisseurs. C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le domaine bénéficie aussi de vignes sur le Terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. “Ce 2019 est un millésime assez particulier : grand manque d’eau durant l’été et pluie au début des vendanges. C’est un millésime assez atypique mais la récolte a été généreuse. Les rosés et les blancs sont très parfumés, très jolis, vifs, assez puissants. Nous ferons un assemblage un peu différent pour les rouges qui sont plus légers, plus parfumés, moins forts. D’habitude les vins du Midi sont assez puissants, riches en soleil, le 2019 devrait plaire à la clientèle urbaine qui préfère un vin plus facile à boire. Le 2018 est un millésime très solaire, les vins sont riches en alcool, c’est un grand millésime au beau potentiel de garde, il me fait penser au 2011, un vin très concentré, à laisser en caves, il est préférable d’ouvrir le 2019 avant. Le 2017 est un joli vin puissant, facile à boire tout de même, suave, équilibré, fluide, gourmand, un vin qui n’est pas dominé par l’alcool tout en étant riche et fluide. A la vente, Les Terres Fines 2016, cœur de gamme, un vin fin, riche en alcool, très élégant, tannins serrés, parfumé, on le goûte très bien actuellement. Rosés et blancs 2019 sont moins alcooleux, riches, d’une belle acidité, belle fraicheur tout en ayant de la matière, très bons pour accompagner des repas. En 2020, nous allons récolter nos premiers vins blancs Roussanne, Viognier, Vermentino, Grenache blanc, AOC Minervois, 3,5 ha plantés dernièrement. Dans nos régions les vins sont parfumés, riches en bouche, tanniques, belle matière, des vrais vins de terroir.” C’est toujours un plaisir de goûter les vins de ce chaleureux couple, il nous propose ce Minervois rouge Terre de Pépusque 2016, un vin de robe grenat, qui a un nez de mûre et de framboise, des tanins soyeux, aux connotations complexes de cassis et de cannelle au palais, corsé et typé. Egalement toujours le Minervois La Livinière rouge Les Cailloux Blancs 2016, au nez bien persistant où dominent des notes de griotte, de poivre et d’épices, c’est un vin riche et long en bouche, aux tanins amples, d’excellente garde, superbe, par exemple, avec un porc à la sauge ou un poulet rôti. Beau Minervois La Livinière rouge Les Petits Cailloux 2016, c’est un vin de jolie robe intense, corsé et harmonieux, aux tanins fondus et structurés, aux notes de poivre et de groseille, le 2017, mérite de veillir encore un peu en cave mais il est très prometteur. Superbe Minervois rouge Les Terres Rouges 2017, riche et coloré, aux arômes de fruits cuits et d’épices, aux tanins souples et présents à la fois. Le Minervois rouge Les Gravettes 2018 est d’une grande richesse aromatique (griotte, mûre), de robe intense, ferme, de jolie garde. Excellent Minervois rouge Les Terres Fines 2016, d’une robe de velours grenat, aux arômes de cerise, de mûre, de cacao et d’amande grillée, c’est un vin ample, charnu au palais. Et ce Minervois rosé, mêlant rondeur et nervosité, de bouche fruitée, idéal pour vos soirées d’été.

Christophe Urios
7, rue du 11 Novembre 1918
11700 Pépieux
Téléphone :06 75 01 67 69
Email : contact@chateau-pepusque.fr
Site personnel : www.chateau-pepusque.fr

CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire et dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On est toujours au sommet avec leur superbe Puisseguin-Saint-Émilion 2016, un vin chaleureux, dense, de bouche distinguée, très bien corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), qui allie concentration aromatique, finesse des tanins et structure au palais, avec une délicieuse finale poivrée. Le 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet, de garde, également. Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2016, parfumé, de bouche corsée, avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue, un vin charmeur, qui s’accorde parfaitement avec des cailles grillées ou des spaghettis à la bolognaise.

Yannick et Andréa Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Email : chateau.haut.saint.clair@orange.fr
Site : chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de CHEVALIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n?est pas si courant, d?autant plus qu?il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité.
?Durant un été très chaud, nous raconte Olivier Bernard, on peut dire que 2019 a été sauvé par la pluie ce qui est assez paradoxal. Je m?explique : la pluie de fin Juillet, car il faisait très sec et chaud et la vigne souffrait, a relancé la végétation, lui a redonné de la vigueur et, ensuite, la pluie de fin Septembre a redonné de la fraicheur au fruit, de l?acidité, sans ces pluies, nous aurions obtenu un vin un peu trop chaud, un peu trop cuit, trop sucré?
Pour moi, le 2019 est un quatrième grand millésime après 2015, 2016 et 2018.
Le réchauffement climatique favorise les Vins de Bordeaux, les Cabernets-Sauvignons en profitent largement, et c?est grâce à ces Cabernets-Sauvignons très mûrs que le millésime 2019 est très grand.
Nous avons terminé de vendanger les Merlots le 14 octobre. Alors que Juillet a été chaud et sec, Août n?a pas été un mois trop chaud, ce qui a permis de préserver les acidités. Nous avons récolté les blancs dans de très bonnes conditions début Septembre.
Nous avons fait une belle récolte en quantité et en qualité donc c?est une bonne nouvelle pour Bordeaux qui en a bien besoin dans ce contexte économique un peu compliqué?
Ce 2019 est intéressant, nos dégustations en Primeurs au mois d?avril attirent beaucoup de monde. Pour aller vendre ce 4e grand millésime en 5 ans, il va falloir le proposer au prix auquel le marché est prêt à l?acheter. Les Français seront les premiers servis. Le 2019 devrait être l?objet de belles opportunités d?achat c?est un très grand millésime que ce soit en rouge ou en blanc.
A la dégustation, on remarque des degrés relativement élevés mais pas tant que cela, entre 13 et 14°, c?est bien. Les belles acidités ont été maintenues grâce aux nuits assez fraiches en Août, c?est déterminant, nous retrouvons ces bonnes acidités en rouge comme en blanc. Beaucoup de puissance et de générosité dans ce 2019, nous avions de très beaux PH, donc beau potentiel de garde, une belle fraicheur qui caractérise ce grand millésime de blanc, il est supérieur peut-être au 2018 qui est déjà pourtant une réussite.
Rouge 2019 est donc un grand millésime, les indices de tanins étaient magnifiques, bonnes acidités avec une fraicheur conservée, très beaux équilibres.
Si on le compare au 2018, je trouve le 2018 plus féminin, il me fait penser au 2015, alors que le 2019 est plus masculin, il ressemble plutôt au 2016.
Le 2018 est un vin très soyeux que j?adore, pour moi, c?est le plus grand millésime de rouge que j?ai fait à Chevalier.
Nous avons une belle récolte en général sur toutes nos autres propriétés en Pessac-Léognan.
Belle en quantité et en qualité. C?est sans doute ce volume qui nous a permis de conserver de la fraicheur dans un millésime relativement chaud.
A Sauternes, nous avons fait des blancs 2019 magnifiques.
Clos des Lunes d?Argent et d?Or sont délicieux.
Au Château Suau notre 2e Cru Classé de Barsac, la qualité des raisins récoltés était magnifique, par contre peu de quantité.
L?ensemble de nos 60 ha à Sauternes est réparti sur 5 communes. Château Suau est en conversion Bio et cultivé en Biodynamie. De toute manière, pour obtenir un joli botrytis on doit cultiver en Bio.
Que ce soit à Sauternes ou au Domaine de Chevalier, nous n?utilisons aucun produit de synthèse, aucun perturbateur endocrinien. C?est un engagement vis-à-vis de nos clients. Ce qui m?intéresse aujourd?hui ce sont nos Vins car ils sont nos ambassadeurs dans le monde entier. Nos salariés ne doivent avoir aucun contact avec des produits de synthèse tout comme nos voisins, c?est clair dans nos Vins il n?y a zéro trace !
Depuis 2016, c?est en effet zéro produit de synthèse sur l?ensemble de nos vignobles. Cela a été une révolution dans notre façon de travailler, par exemple l?année dernière j?ai acheté trois tracteurs. Aujourd?hui, il faut être réactif, j?ai la chance d?avoir un personnel très motivé, s?il faut venir travailler un dimanche matin ou un jour de vacances, ils répondent présents. Notre démarche est axée sur plus de terroir, plus de nature. Nous n?avons jamais désherbé, le travail de l?homme est au service du terroir. Et c?est grâce à cela que nos grands Vins vont devenir encore plus grands. On remarque déjà une nette évolution depuis ces dernières années.
Je dis souvent ?les bons Vins donnent du plaisir, les grands Vins donnent de l?émotion?. Les grands Vins se révèlent toujours grâce à leur terroir.
Nous venons de reprendre une petite propriété que la ville de Gradignan nous a confiée en gestion pour une durée de 25 ans, ainsi, au total cette année nous devrions passer à 210 ha en exploitation.
Je reste persuadé que quand on produit du grand vin, il faut que le consommateur l?achète avec plaisir, c?est pourquoi je suis attaché au bon rapport qualité-prix de mes Vins.?
Vous allez exciter vos papilles avec ce formidable Pessac-Léognan rouge 2016, particulièrement prometteur, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés avec cette note de fumé délicate au palais, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs. Dans la lignée, le 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d?humus, de garde, évidemment. 
Le 2014, est coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme. Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012, est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d?humus, et commence à se goûter parfaitement, notamment, sur des cotelettes d'agneau aux aubergines frites ou des cèpes à la béarnaise
Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance. Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. ?Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d?agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d?élégance, un vin plus en tension, très typé.?
Formidable Pessac-Léognan blanc 2016, gras et délicat au nez comme en bouche, avec des nuances de fruits blancs mûrs, de grillé et d?amande, tout en élégance, intense. Le 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d?abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d?une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013, a une belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. 
Le 2012, est remarquable, très droit, typé et aromatique, avec des arômes d?agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité. Superbe 2011, d?une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie.

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 16 16
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
www.domainedechevalier.com
 


Château BOURGUET


Toujours au sommet de son appellation. Un vignoble de 21,50 ha, cultivé depuis quatre générations avec la même passion, situé sur les terres les plus au nord de l?aire Gaillac, grâce à la cité médiévale de Cordes-sur-Ciel. Terrain argilo-calcaire très caillouteux (âge moyen des vignes de 40 ans). Domaine certifié HVE depuis la récolte 2019.
Remarquable Gaillac rouge 2018, Braucol et Cabernet Sauvignon, de couleur carmin, est charnu comme il le faut, au nez où dominent la cerise confite et les épices, aux tanins riches et fondus à la fois (5,50 €). Le Gaillac blanc sec 2019, Muscadelle et Sauvignon, médaille d?Argent Concours Général Agricole Paris 2020, typé, aux senteurs de fougère et de fruits frais, avec une finale persistante (5 €). 
Jolie Méthode Ancestrale Bulles d?Alayrac, 100% Mauzac, médaille d?Or Concours des Vins du Sud-Ouest, présentée dans une bouteille lourde, une cuvée à la fois vineuse et fine, fruitée, d?une jolie ampleur, à la mousse vive et persistante, parfaite en apéritif ou sur un gâteau aux noix, par exemple (8 €). Ce Vin de France Mousseux rosé Bulles de Lilly, Braucol, Syrah, Duras et Cabernet-Sauvignon, sera idéal pour vos soirées d?été (8 €).
Le Gaillac rosé 2019, cépages Braucol, Duras et Syrah, médaille d?Or Concours Général Agricole Paris, est à la fois sec et rond, très agréable (5 €). Et le Gaillac blanc doux 2019, cépage Loin de l??il, médaille d?Argent Concours Général Agricole Paris,est floral et persistant, ample et gras, au nez dominé par les fleurs blanches et les petits fruits très mûrs (7 €).

Jean et Jérôme Borderies
Les Bourguets
81170 Vindrac-Alayrac
Tél. : 05 63 56 15 23 et 06 75 40 76 31
Email : chateaubourguet@orange.fr
www.chateaubourguet.fr
 


Château SIRAN


Le Château Siran est l?un des rares domaines bordelais à appartenir à la même famille depuis 160 ans. Depuis 2007, Edouard Miailhe en assure la direction, et représente la 7e génération. Cette année era marquée par une mise en pratique d?un travail, initié depuis plusieurs années, sur nos responsabilités en matière d?environnement. Si la propriété pratique, depuis les années 2000, une viticulture raisonnée, nous allons plus loin en utilisant des produits organiques et en réduisant drastiquement l?utilisation de produits phytosanitaires, désormais limités à la seule lutte contre l?oïdium et le mildiou.
Siran bénéficie avec ses 88 ha, d?un écosystème favorisé par un environnement de bois, de prairies, d?étangs et de bassins, d?un verger encadrant un vignoble de 25 hectares dont nous prenons soin d?entretenir la biodiversité.
Très agréable Margaux 2017, aux notes de cassis mûr, d?épices et de fumé, très bien élevé, est riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, typé. Toujours sous le charme de ce 2016, issu d?un assemblage subtil entre le Merlot, le Cabernet-Sauvignon et le Petit Verdot, racé, généreux, corsé, aux tanins savoureux et riches, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse, très classique, très prometteur. Le 2015, est franchement superbe, avec sa complexité d?arômes avec des connotations légèrement giboyeuses, une grande élégance grâce à des tanins parfaitement fondus mais bien présents, c?est un grand classique médocain comme on les aime.
Agréable Margaux S de Siran 2016, assemblage de Merlot, Cabernet-Sauvignon et Cabernet franc, de jolie robe pourpre, un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d?une finale persistante, que l?on peut commencer à apprécier, par exemple, avec un filet mignon de porc aux légumes primeurs ou un lièvre à la broche. Le 2015, est ferme mais très distingué, avec des nuances caractéristiques de petits fruits macérés, épicé en bouche comme il se doit, aux tanins amples et savoureux, c?est un vin typé, de charpente à la fois ample et souple, de belle évolution.
Le Bordeaux Saint-Jacques de Siran 2017, élevé en barriques 10 à 12 mois, est corsé et charpenté comme il le faut, tout en bouche, fin et corsé à la fois.

Édouard Miailhe
13, avenue du Comte JB de Lynch
33460 Labarde
Tél. : 05 57 88 34 04
Email : visites@chateausiran.com
www.chateausiran.com
   



> Les précédentes éditions

Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019

 



Domaine de CARTUJAC


André DILIGENT et Fils


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Domaine La CHRÉTIENNE


Jean-Marie NAULIN


Château BEAUCHENE


Domaine Albert JOLY


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Michel TURGY


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Château du MOULIN VIEUX


Domaine BERTRAND-BERGÉ


LES VINS GEORGES DUBOEUF


MAS DU NOVI


MOYAT-JAURY-GUILBAUD


Château La GRACE FONRAZADE


Domaine LUQUET depuis 1878


Château SAINTE-BARBE


Château REDORTIER


Vignobles GASSIES-GAUTEY


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château LUCHEY-HALDE


CLOS DES LUNES


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Château Le BOURDIEU


Château LAFON


LEGRAS et HAAS


Domaine CHALET de GERMIGNAN



CHATEAU REDORTIER


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU DU MASSON


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE ALARY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales